La cigarette électronique fonctionne par le réchauffement d’une solution liquide qui, par la suite, se transforme en vapeur. Après, celle-ci est inhalée par le vapoteur. Elle est l’alternative moderne de la cigarette classique et son utilisation tend à se généraliser. Nonobstant sa popularité, certains se posent de questions sur son sujet. Alors, peut-on devenir dépendant avec une cigarette électronique ? Trouvez la réponse ici !

La nicotine est présente dans la cigarette électronique

Comme la majeure partie des substituts aux tabacs, la cigarette électronique renferme de la nicotine. Cette dernière est un élément très additif. Ainsi, à un certain niveau, le consommateur ne pourra plus s’en passer. Il est possible qu’il soit même plus dépendant à cette dernière qu’aux autres substituts nicotiniques. En effet, la dépendance à la nicotine est liée à la vitesse de propagation de cette dernière dans le sang du consommateur. Cette vitesse est beaucoup plus importante avec l’inhalation. Elle est moins importante avec la cigarette classique et plus lente avec les autres substituts nicotiniques.

Par ailleurs, il y a une différence entre la dépendance à la cigarette électronique et celle liée à la cigarette classique. Les consommateurs de la cigarette électronique ont la facilité de diminuer leur dose. Cela n’est pas le cas avec les consommateurs de tabac.

Quelles sont les formes de dépendance à la cigarette électronique ?

La dépendance à la cigarette électronique se présente généralement sous trois formes à savoir :

  • la dépendance physique,
  • la dépendance psychologique,
  • la dépendance comportementale.

La dépendance physique est liée à la dose que l’on prend pour stimuler les neurones du cerveau. En fait, les neurones du cerveau ont besoin de la nicotine pour être stimulés. Par la suite, plusieurs substances sont alors libérées dans le cerveau. Ces dernières agissent sur l’organisme et occasionnent une certaine sensation de plaisir. Ainsi, lorsque l’organisme aura besoin de sensations pareilles, il demandera de la nicotine. Finalement, cela sera une routine.

La dépendance psychologique est quant à elle, liée à la dose du produit qu’on prend à la suite des émotions difficiles, de l’ennui, ou lorsqu’on a besoin de se donner une contenance. La dépendance comportementale est liée à la dose réflexe. On en parle lorsque le vapotage correspond à un rituel quotidien.

Est-il grave de devenir dépendant à la cigarette électronique ?

Apparue tout récemment, la cigarette électronique tend à remplacer la cigarette classique. Elle est aussi utilisée dans le sevrage du tabac. Cependant, elle a des conséquences néfastes sur la santé. Les chercheurs ont mené des études sur ses effets à long terme. En effet, le fait de vapoter pendant plusieurs années pourrait causer des lésions aiguës au niveau des voies respiratoires. De plus, cela pourrait entraîner des pneumopathies d’hypersensibilités.

Aussi, il a été démontré que ses composants, une fois dans l’organisme humain, peuvent causer des maladies alvéolaires. Cela pourrait même aller jusqu’à affecter le processus de phagocytose de certaines cellules immunitaires.

Comment lutter contre la dépendance à la cigarette électronique ?

Pour lutter contre la dépendance à la cigarette électronique, on peut essayer de fixer une date d’arrêt dès que l’on prend conscience du problème.

Parmi les moyens qui aident le plus à se débarrasser de la cigarette électronique, il y a la détermination. La plupart des consommateurs n’ont pas réussi à l’arrêter parce qu’ils manquent de détermination. Ainsi, essayez de fixer une date d’arrêt et tenez-vous-y. Ensuite, après avoir arrêté, évitez de le reprendre.