Devenu un accessoire incontournable de l’été, les chapeaux Panama séduisent de plus en plus les fanatiques de coiffe. Hommes et femmes ont le choix parmi une gamme très diversifiée de modèles. Mais en réalité, d’où proviennent réellement les vrais chapeaux Panama pour femme ? Retrouvez ici le point sur l’origine de cet article de mode féminin.

Origine du chapeau panama femme

Origine du chapeau panama femmeLa légende raconte que les premières esquisses du chapeau panama sont apparues en 1534 lors de la guerre des conquistadors en Amérique latine. Ce chapeau était porté par les soldats espagnols pour se prémunir des rayons solaires. À la base, les coiffes panama étaient en forme d’ailes de chauve-souris et leur matière de fabrication difficile à identifier.

En fait, le chapeau panama est une spécialité des populations équatoriennes qui en détiennent l’exclusivité du savoir-faire. Panama fait en effet référence à la paille qui sert à fabriquer le chapeau, plutôt qu’à sa provenance comme le suppose la majorité. Ladite paille appelée « Pajamocara » est recueillie à partir d’une variété spéciale de palmier qui ne se cultive qu’en équateur. Les bonnets ainsi fabriqués étaient désignés par l’appellation « Tocas » qui veut dire toque en espagnol.

Ils avaient la particularité d’être pliés de sorte à tenir dans une poche sans s’abîmer, car la paille avait l’avantage d’être souple. Ce n’est que deux siècles plus tard que la fabrication manuelle de ce chapeau a laissé place à une industrialisation qui a favorisé son exportation vers les pays comme les États-Unis. La première utilisation en masse a été faite par les ouvriers chargés de construire le Canal de Panama.

Dès lors, le chapeau a fait le tour de nombreux événements historiques et politiques, devenant ainsi aujourd’hui partie intégrante de la mode féminine. Par ailleurs, ce qu’il faut retenir est que ce chapeau est typiquement lié à l’Équateur et non au Panama dont il porte le nom.

Caractéristiques du chapeau panama femme

Le chapeau panama femme existe en version originale, mais on en retrouve aussi en contrefaçon. Pour reconnaître l’authentique provenant des artisans d’Équateur, il faut vérifier le haut du chapeau dont le centre doit inéluctablement avoir la forme d’une rose. De plus, il est important de tenir compte aussi des spécificités relatives à chaque catégorie de chapeau panama femme. En réalité, il existe trois catégories traduisant les trois façons de tisser ces chapeaux :

  • brisa ;
  • cuenca ;
  • et montecristi

Le chapeau panama Cuenca

Il est produit dans la cité de Cuenca en Équateur. Sa couleur blanche est obtenue après avoir porté à ébullition la paille avant la confection. Il se reconnaît notamment grâce à son tressage fin et enchevêtré, modelé en chevrons.

Le chapeau panama Brisa

C’est le modèle le moins cher des chapeaux panama. La paille utilisée ici est plus opaque et charnue. Elle est tressée en mini-carrés de sorte que les bandes ne soient pas trop serrées pour laisser pénétrer le vent.

Le chapeau panama Montecristi

Ce chapeau porte le nom de Montecristi en honneur à la localité qui la confectionne. C’est celui désigné comme le chapeau panama de luxe par excellence. La technique utilisée pour ce type de chapeau consiste à laisser la fibre au soleil longtemps pour l’assécher puis, lui octroyer une coloration blanche à l’aide du Soufre. Le temps de montage est très long, car les différentes couches doivent être les plus légères possible et le tressage très compact.

Comment reconnaître un vrai chapeau Panama

Comment reconnaître un vrai chapeau Panama ?

Le chapeau Panama est devenu un chapeau très à la mode depuis un grosse dizaine d’années. Forcément qui dit produit à la mode, implique forcément des copies de mauvaise qualité. Il est donc important de vous donner quelques clés afin que vous puissiez vraiment profiter de la qualité et du savoir-faire du tissage équatorien. Le premier contrôle est visuel. Le modèle avec la rosace au sommet de la calotte vous permettra de vous assurer qu’il s’agit d’un vrai Panama. Certains spécialistes parlent également de Vueltas, mais il s’agit de la même chose. Cette rosace permet à la personne qui a tressé le chapeau de commencer le tissage, car n’oubliez pas qu’un véritable Panama est forcément fait à la main. D’ailleurs sur ce point, le nombre de cercles peut varier en fonction de la qualité et de la finesse de la paille. C’est d’ailleurs ce point qui fera varier le prix final de votre Panama. Vous pouvez donc trouver un véritable Panama à moins de 100 euros, quand d’autres dépassent allègrement plus de 300 euros.
Pour toutes ces raisons, il est préférable d’acheter votre chapeau chez un chapelier ou sur un site internet spécialisé comme celui de la chapellerie Traclet.