De nos jours, la tendance est à la fabrication des e-liquides DIY. Lors de cette fabrication, il est essentiel de tenir compte du temps de maturation. Aussi appelé steeping, cela correspond au temps de repos nécessaire au e-liquide pour développer ses saveurs dans la base PG/VG, s’homogénéiser et avoir un goût plus harmonieux. Le temps de maturation dépend d’un certain nombre de facteurs et varie d’une technique à une autre. Nous vous expliquons tout dans cet article.

Ce qu’il faut savoir sur la fabrication d’un e-liquide DIY

Pour fabriquer un e-liquide maison, le fabricant procède au mélange d’un bon nombre de d’ingrédients. Parmi les plus courants, il y a :

  • un arôme DIY destiné à être inhalé,
  • des boosters pour la nicotine
  • une base propylène glycol (pg) / glycérine végétale (vg)

Une fois les différents ingrédients mélangés, il faudra prévoir un temps de repos devant permettre au liquide d’arriver à maturation. Il est nécessaire de laisser reposer son e liquide pour que celui-ci ait du goût. Le temps de repos est fonction de la technique utilisée.

Les différentes techniques de repos d’un e-liquide DIY

À ce jour, on compte 3 différentes techniques de repos ou steep d’un e-liquide fait maison. Parmi celles-ci, il y a :

Le steep par vibration

Il consiste à mélanger une base fait maison avec un objet vibrant dans le but de créer une émulsion. L’objectif de cette technique est d’accélérer la réaction conduisant à la maturation du juice pour la vaporette. Le steep par vibration peut être associé à une autre technique comme le steep thermique.

Le steep thermique

Comme son nom l’indique, le steep thermique est basé sur l’utilisation d’une source de chaleur pour chauffer la base de son e-liquide fait maison. Il peut s’agir d’un radiateur, d’un micro-onde ou d’un bain-marie. C’est une technique qui permet de considérablement accélérer le processus de maturation, mais qui est très peu utilisée. Elle présente en effet le risque d’altérer les saveurs et la nicotine suite à une chauffe trop longue.

Le breathing ou steep qui respire

Il se résume à laisser reposer un flacon sans bouchon, dans un endroit frais, sec et loin des rayons solaires et des UV. Cette technique améliore la qualité du liquide grâce à l’évaporation de certaines molécules. Toutefois, il faudra limiter le temps de repos dans ce cas.

Le temps de repos nécessaire pour un e-liquide

Le temps de repos d’un e-liquide est généralement mentionné sur les fiches de produits des fabricants. Il varie de 48 heures à 20 jours, selon la nature de l’arôme et la complexité du mélange des bases.

Ainsi pour un e-liquide fruité, il faut compter entre 48 heures et 5, voire 7 jours de temps de repos selon la composition du mélange.
Les e-liquides mentholés et frais quant à eux peuvent nécessiter jusqu’à deux semaines de repos pour des mélanges complexes.
Pour les e-liquides gourmands, le temps de repos requis est compris entre 2 et 3 semaines.
Enfin, les e-liquides tabac classiques sont ceux qui nécessitent le plus de repos. Il faut compter entre 15 et 20 jours pour qu’ils arrivent à maturation.

En somme, il faut retenir que le temps de repos nécessaire pour un e-liquide DIY est fonction de sa composition et de la technique de steeping utilisée pour sa fabrication. D’où l’intérêt de se référer aux indications des fabricants des différents produits qui composent le e-liquide.